ParcourSup, et après?

Publié par Nathalie Ribes le

Parcoursup, et après ?

Jeudi 27 mai, la phase d’admission de Parcoursup va débuter. Cela clôt
partiellement une année de cours difficile pour nos enfants de terminale. D’ores
et déjà, nous savons qu’ils seront nombreux à ne pas s’être inscrits, car en
situation de « décrochage » après ces deux années d’apprentissage
chaotiques. Nous savons aussi que nos enfants s’apprêtent à entrer dans le
supérieur alors même qu’ils n’auront pas étudié l’intégralité des programmes et
qu’ils sont très inquiets de ce déficit de connaissances dont on ne sait toujours
pas ce qui sera mis en place pour les aider à surmonter cette situation. Nous
ne savons pas non plus comment il est prévu d’aider les jeunes qui ne peuvent
faire face aux dépenses financières liées à leur inscription dans certaines filières
(les dépôts de dossier sont payants dans de nombreux établissements) ou
tout simplement lors du dépôt de demandes de bourses !
Car c’est bien là qu’est le problème : l’absence d’anticipation et de réponses
aux problématiques que les élèves rencontrent depuis des mois, et pas
seulement ceux en classe de terminale ! Qu’est-il prévu pour remédier aux
retards d’apprentissage tous niveaux confondus ? Comment le gouvernement
compte-t-il mettre en place son forfait psy dont la mise en œuvre est sans
cesse repoussée ? Comment l’Etat prévoit-il de dégager des aides financières
pour que les familles, n’ayant pas de ressources suffisantes, puissent soutenir
leurs enfants dans leur poursuite d’études ?
En attendant ces réponses, les corps intermédiaires se mobilisent pour
soutenir nos enfants. Ainsi, nous sommes partenaires de l’UNEF, l’UNL, le SAF
et PLUS sur la plateforme SOS inscription qui doit venir en aide aux élèves
rencontrant des difficultés pour leur entrée dans le supérieur. Mais le ministère
doit sortir des simples logiques d’annonces et mettre en œuvre une véritable
concertation pour qu’ensemble, nous trouvions les bonnes solutions
permettant la réussite de tous nos enfants, quel que soit leur âge.


À propos de la FCPE

La FCPE est une association loi 1901
reconnue d'utilité publique, présente
sur l’ensemble du territoire, y compris
dans les établissements français à
l’étranger. Première fédération de
parents d'élèves, la FCPE participe à la
vie scolaire pour défendre l'intérêt
des enfants et représenter les
parents auprès des institutions et des
pouvoirs publics. Quelque 1 300 000
parents ont voté pour elle aux
dernières élections scolaires.

Source: fcpe.asso.fr


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire